Actualités

Le digital, des opportunités de développement pour les PME

L'impact positif du digital dans l'entreprise a été porté lors de deux conférences par l'Agence, French Tech in the Alpes, CCI 73 et le Medef 73

Par cette invitation, l’Agence Une Rivière Un Territoire Savoie, French Tech in the Alps Chambéry, la CCI Savoie et le Medef Savoie ont souhaité sensibiliser les PME aux atouts que représente le digital dans leur stratégie de développement.
A travers deux conférences (une à St Jean de Maurienne et une à Gilly sur Isère), Gilles Camus, Cécile Mériguet, Yannick Omnes, Margaux Baïs et Serge Boulot ont illustré, par leurs expériences, l’impact positif du digital dans l’entreprise, quel que soit le domaine d’activités et le service.

Aujourd’hui, le changement technologique bouleverse l’industrie. D’ici 5 ans, 40 % du top 10 des industries auront disparu, a exposé Gilles Camus, président de la French Tech in the Alps Chambéry et PDG de Geomap, soulignant que 50% des entreprises sondées sur un panel de 1000 n’ont pas identifié ce risque et que dans ce domaine, un an numérique équivaut à 8 ans d’évolution dans les secteurs traditionnels.
D’ici 2020, les industries des produits et services IT (industries et technologies), des médias /entertainment, des services financiers, du retail (commerce) et des télécom vont être profondément transformés. Les dirigeants et cadres français ne prennent pas conscience de l’urgence des situations.

L’expérience sensorielle du client est devenue l’élément clé de la démarche des entreprises pour créer la valeur produite, comme l’a démontré Cécile Mériguet, Digital Effervescence.
Aujourd’hui, le client ne consomme pas un produit, il vit une expérience. Une stratégie digitale se réfléchit et se construit ; elle doit être portée par la direction de l’entreprise car c’est un outil précieux. Une aventure exposée par Nathalie Porraz de l’atelier Porraz, entreprise familiale de 1928 spécialisée dans les emballages alimentaires, qui a initié une démarche de site de vente en ligne en 2015, concrétisée en 2018. Elle a confirmé que faire un site de vente en ligne ne s’improvise pas. Il faut anticiper et prévoir. Mais ce travail permet de réfléchir à l’offre marketing et à sa stratégie digitale, de prendre de la hauteur, d’apprendre à déléguer, d’améliorer sa veille concurrentielle et offre la possibilité de faire évoluer les compétences des collaborateurs.

undefined

Le digital modifie les modes de production comme le montre par exemple la fabrication additive qui offre de réelles opportunités pour fabriquer des pièces et produire autrement.
Le cloud manufacturing permet de produire quand le besoin existe et sur le lieu du besoin, évitant les stocks et donnant la possibilité de réparer la pièce dans 30 ans ( ?). Yannick Omnes, Beelse, a démontré que c’est le travail collaboratif qui s’organise, obligeant à sortir du modèle industriel dont le principe est d’avoir ses machines pour produire ses matériels.
Dans cet esprit, Bosch propose ses machines à ses sous-traitants quand il n’en n’a pas l’utilité.

Dans l’industrie, le numérique est une autre voie pour piloter la performance. Serge Boulot, Atipik solutions, a expliqué en quoi l’automatisation est une réponse à la complexité des chaînes de production qui doivent sortir 3 à 4 types de produits sur une même chaîne. Créer des chaînes plus petites, plus simples, plus faciles à modifier mais avec des personnes compétentes, comme Porsche où l’opérateur monte son moteur de bout en bout.

Des évolutions au cœur de l’industrie comme l’a expliqué Jérôme Joet de Filtech, dont l’entreprise a intégré la robotisation comme vecteur de croissance. Une démarche qui a été gérée avec un spécialiste de la robotisation pour dimensionner le robot, mais aussi avec les équipes pour vaincre les appréhensions. Et un résultat significatif en termes de réduction des risques TMS (troubles musculo-squelettiques), une meilleure qualité des produits et un avantage compétitif.

Pour Margaux Baïs, Kpitaine, le digital améliore et fluidifie le management des équipes, participant à l’animation de l’entreprise. La synchronisation en temps réel des informations générées par les outils (calendrier, excel, base de données,…), sur écrans installés en zones stratégiques, permet une résolution plus rapide et efficace des problèmes, chacun pouvant s’impliquer et proposer sa solution. Les résultats constatés : avec plus de collaboration et une meilleure visibilité, la performance s’améliore ainsi que le bien être des équipes.